8 plantes médicinales que les Indiens Cherokee utilisaient pour traiter l’inflammation  
Loading...

Les Indiens Cherokee croient que le Créateur leur a donné des herbes médicinales pour leur guérison naturelle. Leur médicament se trouve uniquement dans la nature. Ces 8 plantes médicinales ont une longue histoire d’utilisation commune avec les Cherokees pour promouvoir différentes formes de guérison.

1.Mûre

Loading...

La mûre est un remède connu depuis longtemps aux Indiens Cherokee pour soulager les maux d’estomac, entre autres choses. Le thé de mûre peut être utilisé pour réduire l’enflure des articulations, tandis que mâcher des feuilles de mûre peut soulager les gencives douloureuses. La racine de mûre mélangée avec du miel ou du sirop d’érable fait un sirop contre la toux tout-naturel. Les mûres regorgent d’antioxydants qui favorisent la santé cardiaque et renforcent le système immunitaire.

2.Ceanothus cuneatus

Les racines de cette plante ont été utilisées par les Indiens Cherokee pour améliorer la fonction rénale et réduire l’inflammation. Les chercheurs croient encore aujourd’hui que cette plante constitue un excellent traitement naturel contre l’hypertension. Pour faire un thé, il suffit de tremper les feuilles et les fleurs dans l’eau bouillante pendant environ cinq minutes, puis de boire.

3.Quenouilles

Cette plante a été utilisée comme médicament préventif plutôt que comme plante cicatrisante. La quenouille a été consommée parce qu’elle est facile à digérer, et les Cherokees pensaient que cela contribuerait à prévenir les maladies ou à favoriser le rétablissement.

4.Menthe

Dans ce cas, la menthe est transformée en thé et utilisée pour soulager les problèmes de digestion et les maux d’estomac. Le Cherokee écrase les feuilles et les écrase pour les utiliser comme compresse froide contre la douleur ou les démangeaisons. La menthe est également utilisée comme remède contre les nausées, la fatigue et les allergies.

Lire la suite dans la page suivante

Loading...
Loading...
Loading...