Les 3 vitamines qui empêchent la perte de cerveau      
Loading...

Le vieillissement est un processus inévitable, mais ses conséquences peuvent être ralenties, voire prévenues.

À l’âge de 70 ans, une personne sur 5 souffrira d’une déficience cognitive et, dans 5 ans, elle progressera vers la démence et la mort.

Une étude de 1990 portant sur 22 patients atteints de la maladie d’Alzheimer a révélé une concentration élevée d’homocystéine dans le sang. Cette étude a été réalisée après les conclusions d’une autre étude réalisée en 1969.





 

Un pathologiste de Harvard a notamment rapporté deux cas d’enfants dont le cerveau était devenu mousseux et qui souffraient tous les deux de mutations génétiques extrêmement rares, entraînant une augmentation anormale de l’homocystéine dans leur corps.

De nos jours, on pense que l’homocystéine est «un facteur de risque fort et indépendant pour le développement de la démence et de la maladie d’Alzheimer».

Lire la suite dans la page suivante

Loading...
 
Loading...
Loading...